L'Unédic prévoit un chômage à 10,5% pour 2020, ses comptes sont dans le rouge

Pôle emploi, assurance chômage, Assedic, Unedic, CDD, CDI, contrats courts,

L'organisme qui gère le régime d'assurance-chômage prévoit l'indemnisation de 420.000 demandeurs d'emplois supplémentaires fin 2020 par rapport à fin 2019 du fait de la destruction de 670.000 emplois salariés, ce qui devrait avoir des conséquences sur le taux de chômage.

Publié le 22-10-2020 par Grégoire Normand

Les compteurs de la crise s'affolent toujours autant. Selon les dernières prévisions de l'Unédic rendues publiques ce mercredi 21 octobre, le taux de chômage au sens du bureau international du travail devrait grimper à 10,5% de la population active en 2020 et redescendre à 9,6% en 2021. Avec plus de 670.000 postes détruits au cours de cette année, l'économie tricolore risque encore plus de s'enfoncer dans la crise.

Après un printemps désastreux et un rebond plus fort que prévu cet été, l'automne s'annonce bien sombre. La mise en œuvre d'un couvre-feu dans les grandes métropoles et le durcissement des mesures pour limiter l'endiguement du virus risquent de freiner les perspectives d'embauches dans les secteurs déjà meurtris par la crise comme la restauration, l'hôtellerie ou encore l'événementiel.

Par rapport à ses projections de février dernier, les statisticiens de l'organisme paritaire, déboussolés par les effets de la crise, ont complètement révisé à la baisse leurs prévisions. Il y a encore 9 mois, avant les premières mesures de confinement, l'Unédic anticipait un chômage à 7,4% d'ici fin 2022 et des comptes au vert. La pandémie a complètement renversé ces prévisions.

"Au premier semestre 2020, 715.000 emplois ont été détruits. Beaucoup de contrats courts et intérimaires se sont arrêtés brutalement. Le chômage indemnisé a beaucoup augmenté. Les gens n'ont pas pu retrouver un emploi pendant le confinement. L'activité a bien rebondi au troisième, plus fort qu'attendu. En r

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités