L'opérateur de trottinettes Bird licencie un tiers des employés

Vers une reglementation des trottinettes electriques

La société avait déjà mis au garage ses engins en Europe la semaine dernière et réduit drastiquement ses dépenses. Mais les mesures préventives n'ont pas suffi.

Publié le 28-03-2020 par AFP

L'entreprise américaine Bird, pionnière des trottinettes électriques en libre-service, licencie 30% de ses employés à cause de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19.

La société avait déjà mis au garage ses engins en Europe la semaine dernière et réduit drastiquement ses dépenses. Mais les mesures préventives n'ont pas suffi.

Après avoir levé des centaines de millions de dollars auprès des investisseurs, Bird ne pouvait pas se dispenser de licencier des personnes pour rester solvable jusqu'à la fin 2021, a expliqué Travis VanderZanden, le fondateur et patron de la start-up californienne.

"Jusqu'à aujourd'hui, il n'y avait pas de problème que nous puissions résoudre ensemble. C'est ce qui rend cette situation aussi douloureuse. Devoir dire au revoir à certains des membres de notre famille Bird, des personnes incroyables, intelligentes, combatives, drôles, adorables et dévouées, pour des raisons totalement hors de notre contrôle, nous fait vraiment mal", a-t-il écrit dans une lettre à ses salariés, dont l'AFP a obtenu une copie.

Bird employait moins de 1000 personnes il y a un an, d'après le site américain spécialisé TechCrunch.

De nombreuses entreprises ont dû remiser leurs vélos, trottinettes et scooters en libre-service qui peuvent être vecteurs du virus. Sans compter la question du fastidieux entretien des machines, dans un contexte de chute de leur utilisation.

"Les trottinettes auront un rôle important à jouer"

L'opérateur Lime a annoncé la semaine dernière q

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités