L'inventivité, indispensable pour réindustrialiser de façon durable

Industrie

FACE A LA CRISE. Grande région industrielle, Auvergne-RhôneAlpes a vu fleurir de multiples innovations pour répondre aux besoins de production nés de la crise. Cette inventivité de circonstance peut-elle se transformer en une réindustrialisation durable ?

Publié le 03-08-2020 par Stéphanie Borg

« Je rends hommage à nos entrepreneurs. Ils ont relevé le défi de l'approvisionnement, de la capacité à produire des produits "made in Auvergne-Rhône-Alpes" en faisant preuve de réactivité et d'adaptation », se félicitait Laurent Wauquiez, le président (LR) de la Région en mars dernier.

En quelques semaines, de nombreux industriels ont répondu à son appel : reconversion de l'appareil productif pour fabriquer des masques en tissu ou du gel hydroalcoolique, création d'un collectif d'industriels et de chercheurs d'Auvergne-Rhône-Alpes pour développer un nouveau type de masque réutilisable jusqu'à 100 fois, fabrication de blouses lavables ou de distributeur de gel sans contact... les initiatives se comptent par dizaines.

Avec le déconfinement et la reprise des activités industrielles, certaines productions commencent à se tarir faute de commandes ou de débouchés.

« Avec les masques, l'industrie a pu montrer qu'elle était formée de TPE/PME agiles, capables de créativité, de souplesse et de mobiliser des forces, voire de créer des emplois. Après une demande forte, où il a fallu produire jour et nuit, il est plus difficile de transformer l'essai.
D'autant que les vieux démons reviennent vite : on oppose déjà masques jetables et masques textiles et durables sur l'autel du prix à l'unité, alors qu'il faudrait plutôt évoquer un coût à l'utilisation »,
regrette Olivier Balas, président du syndicat régional du textile Unitex et dirigeant de Balas Textile, créateur et fabriquant de tiss

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités