L'enseigne Bio c'Bon placée en redressement judiciaire

L'enseigne Bio c'Bon placée en redressement judiciaire

Placée en redressement judiciaire début septembre, l'enseigne spécialisée Bio c'Bon intéresse déjà plusieurs repreneurs. Le groupe Zouari (Picard, Casino) est en position de force.

Publié le 10-09-2020 par Esther Buitekant

Le groupe durement éprouvé par les grèves et la crise sanitaire


La décision du tribunal de commerce de Paris date du 2 septembre mais l'enseigne de distribution spécialisée dans les produits biologiques a attendu le 9 septembre pour annoncer son placement en redressement judiciaire. Pour expliquer cette situation, l'enseigne met en avant la concurrence de la grande distribution mais aussi les grèves contre la réforme des retraites qui avaient déjà durement affecté ses magasins, avant même la crise sanitaire. 'Cette décision s'inscrit dans le cadre du processus de cession concurrentielle qui a été initié durant l'été', explique Bio c'Bon. Le placement en redressement judiciaire va 'permettre aux différents acteurs qui avaient manifesté un intérêt pour notre enseigne de remettre une offre de reprise formelle'. Au mois d'août dernier, l'enseigne avait en effet annoncé avoir reçu cinq marques d'intérêt émanant d'autres groupes.


Plusieurs repreneurs se sont déjà positionnés


Le président de Bio c'Bon Thierry Chouraqui se dit 'positif' quant à l'avenir de l'enseigne qui possède 158 magasins en propre et emploie 1500 personnes.  'Et nous sommes confiants [sur le fait] que l'option retenue sera celle qui permettra d'assurer le plus durablement les emplois du groupe', indique le PDG. Selon le Figaro, le groupe familial Zouari mais aussi Carrefour, Casino et les enseignes concurrentes Biocoop, La Vie Claire et Naturalia auraient manifesté leur intérêt. Les offres fermes sont attendues par le tribunal pour le 15 septembre.

 

Les dernières actualités