Investissements étrangers : la France perd du terrain

Reouverture de la tour eiffel: il faudra prendre les escaliers

1.215 projets d'investissements étrangers ont été enregistrés en France l'année dernière, contre 1.468 en 2019. En parallèle, le nombre d'emplois crées ou maintenus grâce à ces investissements a baissé passant de 40.000 à 35.000 postes.

Publié le 27-02-2021 par Grégoire Normand

La pandémie a provoqué un effondrement des investissements étrangers en France. Selon le dernier bilan dévoilé par l'exécutif ce vendredi 26 février, 1.215 décisions d'investissement ont été prises en 2020 contre 1.468 projets recensés en 2019. Ce qui correspond à une chute d'environ 20%. 35.000 emplois ont ainsi été crées ou maintenus sur le territoire hexagonal au cours de cette année cataclysmique alors que 40.000 avaient été recensés par l'administration l'année précédente.

Malgré cette baisse spectaculaire, le ministre en charge du commerce extérieur et de l'attractivité, Franck Riester veut maintenir la trajectoire des réformes économiques et sociales depuis le début du quinquennat. "Cette dynamique confirme que nos réformes ont su convaincre. La baisse inédite des impôts de production (20 milliards sur 2020-2022) dans le cadre de France Relance, la trajectoire fiscale que nous tenons avec la baisse de la fiscalité des entreprises et du capital renforcent la compétitivité du site France et séduisent les investisseurs étrangers. Nous maintenons ce cap, et nous accélérons les transformations dont notre économie a besoin pour la rendre plus compétitive, plus innovante et plus durable" selon le ministre. Lors d'un déplacement ce vendredi sur le site de l'entreprise japonaise Sakata Seeds dans le Maine-et-Loire, le ministre Riester accompagné de la ministre déléguée à l'industrie Agnès Pannier- Runacher, et de la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault, a

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités