Internet: Google et Facebook multiplient les conflits en France et aux Etats-Unis

Google devoile son smartphone pixel 6 avec une puce concue en interne

Des amendes de la Commission nationale de l'informatique et des libertés, un rapport sévère de l'Assemblée nationale, une audience devant le Conseil d'Etat et une plainte devant un tribunal de New York. Les quinze derniers jours des deux géants américains ont été agités.

Publié le 16-01-2022 par latribune.fr

Depuis quinze jours, Google et Meta (maison-mère de Facebook, ndlr) ne cessent de faire la "Une" de l'actualité judiciaire et réglementaire. Dès le 6 janvier 2022, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) leur a infligé des amendes record: 150 millions d'euros pour moteur de recherche google.fr et sa plateforme vidéo youtube.fr, ainsi que 60 millions d'euros le réseau social pour facebook.com.

"Les sites web facebook.com, google.fr et youtube.com proposent un bouton permettant d'accepter immédiatement les cookies. En revanche, ils ne mettent pas en place de solution équivalente (bouton ou autre) pour permettre à l'internaute de refuser facilement le dépôt de ces cookies. Plusieurs clics sont nécessaires pour refuser tous les cookies, contre un seul pour les accepter", développe la Cnil dans sa décision.

Lire aussi 4 mnCookies : la Cnil met à l'amende Google et Facebook pour une histoire de clics

Une "opacité de fonctionnement" sur les droits voisins

A peine une semaine plus tard, le 13 janvier, les deux firmes américaines sont, cette fois, dans le collimateur de l'Assemblée nationale. La présidente et le rapporteur de la mission d'information sur l'application du droit voisin au bénéfice des agences,
des éditeurs et professionnels du secteur de la presse les appelant à rendre public les accords noués avec les éditeurs de presse dans le cadre de l'application de la directive sur les droits voisins.

Cette dernière, qui contraint les ogres des contenus à

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités