Inquiétudes sur l'avenir de Air France-KLM

Inquiétudes sur l'avenir de Air France-KLM

Avec 2,6 milliards d'euros de pertes au deuxième trimestre 2020, Air-France va devoir réduire ses coûts. Son avenir en dépend.

Publié le 14-09-2020 par Esther Buitekant

L'avertissement des Pays-Bas


L'alliance Air France-KLM va-t-elle survivre à la crise sans précédent qu'elle traverse actuellement ? 'Ce n'est pas automatique', a répondu le ministre néerlandais des Finances Wopke Hoekstra dans une interview à la télévision publique NPO dimanche 13 septembre. 'Ils devront s'attaquer à leur base de coûts, même si les choses restent en l'état. Mais si la situation se prolonge jusqu'à la fin de l'année prochaine, alors ils devront réduire les coûts encore plus drastiquement.' a analysé l'homme politique. Air France a obtenu une aide de 7 milliards d'euros sous forme de prêt et KLM 3,4 milliards d'euros du gouvernement des Pays Bas. Mais ces soutiens massifs ne suffiront pas si la compagnie, détenue par la France et les Pays-Bas à hauteur de 14% chacun, ne change pas de cap rapidement. Un point sur lequel a insisté Wopke Hoekstra.


La réponse de Bruno Le Maire


Invité sur France 2 à réagir aux déclarations de son homologue néerlandais, le ministre français de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire a réitéré l'engagement du gouvernement à soutenir Air France. 'Nous avons déjà fait beaucoup, nous continuerons à le faire, nous demanderons aussi des efforts à Air France en termes de compétitivité, en termes de lutte contre le réchauffement climatique, mais nous avons soutenu Air France et nous continuerons à le faire", a expliqué le ministre. En raison de la pandémie de Covid-19 qui paralyse le trafic aérien depuis plusieurs mois, Air France-KLM avait indiqué le mois dernier perdre 10 millions d'euros par jour.

 

Les dernières actualités