Innate Pharma progresse dans le traitement des lymphomes T cutanés

Innate Pharma progresse dans le traitement des lymphomes T cutanEs

Le médicament IPH4102 testé par Innate Pharma pour le traitement des lymphomes T cutanés a donné de bons résultats dans la première phase d'essais cliniques.

Publié le 15-06-2017 par Laurent Baquista

Des résultats prometteurs

 

Innate Pharma, le laboratoire français spécialisé dans l'innovation médicale dans le domaine de l'oncologie, a présenté ce matin les résultats des essais cliniques de phase I de son médicament client dédié au traitement du lymphome T cutané (LTC). Ces résultats ont montré des effets cliniques prometteurs ainsi qu'une bonne tolérance chez les patients.

Le test de la molécule sur une petite cohorte de patients atteints de cette maladie orpheline qu'est le lymphome T cutané a en effet révélé que ces derniers ont doublement bien réagi au traitement expérimental avec le médicament candidat. Comme le note Pierre Dodion, le directeur médical d'Innate Pharma qui supervise tous les essais cliniques de la biotech, « les données suggèrent qu'IPH4102 est très bien toléré chez les patients atteints d'un LTC avancé et montre des signaux d'activité clinique prometteurs ». 


Une rémission enregistrée en phase I

 

En effet, ces premiers essais cliniques menés par Innate Pharma ont révélé non seulement une bonne tolérance du produit, mais surtout un taux élevé de contrôle de la maladie. Celui-ci s'élève à 91,7 % sur l'ensemble et à 89,5 % chez les 19 patients atteints du sous-type de LTC nommé syndrome de Sézary, pour lequel le besoin thérapeutique est le plus développé car il s'agit du type de LTC le plus répandu. Par ailleurs, une rémission a même été enregistrée chez l'un des patients participant à cette phase I des essais cliniques, qui aboutira à la demande d'une autorisation de mise sur le marché (AMM).

Pierre Dodion, très confiant sur la suite du processus, a précisé le calendrier des prochaines phases d'essais cliniques : « Le démarrage de la partie d'extension de cohorte de l'essai à la dose recommandée pour la phase 2 (RP2D) est prévu au 3e trimestre 2017. Nous avons la volonté d'apporter aux patients cette potentielle option thérapeutique et c'est dans ce but que nous travaillerons étroitement avec les autorités réglementaires au cours des prochains mois ».

Les dernières actualités