Important contrat pour Technip aux USA

Important contrat pour Technip aux USA

Alors que la crise pétrolière touche de plein fouet les acteurs du secteur, Technip annonce ce matin une bonne nouvelle, avec la signature d'un « contrat significatif » dans l'état du Montana.

Publié le 12-11-2015 par Guilhem Baier

Un contrat « significatif »

 

Les actualités des secteurs pétrolier et parapétrolier se traduisent plus souvent en ce moment par des annonces de pertes sèches ou de réduction des effectifs. L'annonce faite ce matin par le groupe de services à l'industrie pétrolière s'apparente donc plus encore à une excellente nouvelle dans un contexte économique aussi délétère.

Le groupe d'ingénierie pétrolière a ainsi annoncé ce matin la signature d'un contrat d'une valeur estimée entre 50 et 100 millions d'euros avec le groupe agro-industriel américain CHS Inc, pour implanter dans le Montana une usine d'hydrogène. Cette usine produira 40000 mètres cubes d'hydrogène par heure.

CHS procède en effet à la rénovation de ses installations, dans le but d'améliorer les rendements, notamment dans le cadre de la production de carburants. Technip lui a déjà fourni par le passé pour cette même installation de Laurel dans le Montana un reformeur à la vapeur, et mené à bien deux projets d'hydrogène pour sa raffinerie de McPherson dans le Kansas.

 

 

Une technologie efficace et innovante

 

Stan Knez, Président de la division de Technip en charge du projet se réjouit du renforcement de cette collaboration : « Nous sommes heureux de poursuivre notre relation de longue date avec CHS à travers ce projet clé dans le domaine de l'hydrogène. Ce contrat s'inscrit dans la stratégie de Technip de s'impliquer dès les premières phases d'un projet, en proposant ici notre technologie de reformage à la vapeur comme élément différenciateur clé ».

La technologie de reformage à la vapeur conçue et utilisée par Technip offre en effet d'excellents rendements, et produit un hydrogène très pur. En outre, ses évolutions récentes ont contribué à réduire considérablement les émissions d'oxydes d'azote durant la phase de conception. Cela démontre que la capacité des entreprises du secteur à continuer d'investir dans l'innovation malgré la crise est la condition de leur développement futur, ce que le groupe parapétrolier français a fort bien compris.

C'est depuis son centre opérationnel de Claremont, en Californie, que Technip pilotera le projet, dont l'achèvement et la mise en service sont prévus dans le courant de l'année 2017.

Les dernières actualités