« Il ne faut pas sous-estimer les enjeux d'une ouverture du RSA à 18 ans »

Nicolas Duvoux sociologue

ENTRETIEN. Sociologue à l'université Paris 8, Nicolas Duvoux plaide pour un renforcement des aides à l'égard des plus pauvres et des jeunes. Il explique que les minimas sociaux ne désincitent pas à la recherche d'emploi et sont un atout pour le travail. Il été récemment nommé président du conseil scientifique du Comité national des politiques de lutte contre la pauvreté (CNLE), en charge d'une mission confiée par le Premier ministre Jean Castex.

Publié le 01-03-2021 par Grégoire Normand

LA TRIBUNE - Quelles sont les répercussions de la pandémie sur la pauvreté chez les jeunes ?

NICOLAS DUVOUX - La pandémie a provoqué une très forte aggravation de la situation des jeunes. Beaucoup d'entre eux ont subi une baisse importante de leurs ressources comme les petits boulots déclarés ou non. L'isolement chez les jeunes est particulièrement mal vécu. Ces phénomènes ont entraîné des difficultés matérielles, financières, sociales et relationnelles. Ces problèmes peuvent s'observer à travers les aides accordées par les Crous, les universités notamment en matière d'aide alimentaire.

Quelle était leur situation avant la crise ?

La crise a mis en lumière un phénomène de rajeunissement de la pauvreté. Entre la fin de la Seconde guerre mondiale et jusqu'aux années 70 dans la plupart des économies développées, la pauvreté concernait principalement des personnes âgées. Les systèmes de retraite ont permis de sortir ces personnes de la pauvreté progressivement. A partir des années 70-80, sous l'effet du chômage, il y a eu un déplacement de la pauvreté. Elle s'est concentrée sur les jeunes d'âge actif et leurs enfants, en particulier les familles monoparentales. La crise a aggravé une situation déjà très défavorable aux jeunes.

> Lire aussi : Les jeunes, "sacrifiés" économiques de la crise, une bombe sociale à retardement

Des syndicats, associations et partis politiques appellent à une extension du RSA aux jeunes de moins de 25 ans. Le gouvernement et une grande partie de la droit

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités