IA dans le militaire: la France reste dans la course aux armements

intelligence artificielle, robot, IA

L'intelligence artificielle (IA) va sans doute modifier en profondeur la manière de faire la guerre. Cette guerre du futur est-elle déjà en action sur les théâtres d'opérations ? Pas encore, mais les armes automatisées sont inéluctables.

Publié le 27-06-2018 par Patrick Cappelli

L'intelligence artificielle est déjà très utilisée dans l'univers sensible de la défense. Pourquoi ? "l'IA n'est pas une technique à forte barrière d'entrée. Elle est disséminée partout et il n'y aura pas de retour en arrière", a expliqué à l'occasion du Paris Air Forum organisé jeudi 21 juin par La Tribune, le colonel François Beaucournu, référent innovation technico-opérationnelle, chef de section études, prospective et innovation capacitaires à l'État-major de l'Armée de Terre.

L'IA va-t-elle changer l'art de la guerre?

L'IA représente-t-elle une véritable rupture dans l'art de la guerre ? Pour Jérôme Lemaire, chargé de mission intelligence artificielle et digitalisation systèmes opérationnels à la DGA ), "c'est une possibilité. Mais nous avons du temps pour nous y préparer, car il existe encore peu d'applications en service dans le domaine militaire, contrairement au domaine civil où on les trouve déjà dans le trading financier, le commerce électronique ou dans les smartphones, avec la reconnaissance vocale et faciale".

L'intelligence artificielle permettra entre autre de contrer les futurs missiles hypervéloces, capables d'atteindre des vitesses allant de cinq à dix fois la vitesse du son. Elle le fait déjà aujourd'hui. "Face à ces missiles hyper rapides, l'IA répond en temps réflexe à la place de l'humain. Elle va également venir en appui de l'homme pour les tâches complexes, comme la relève des blessés, le ravitaillement ou les actions de combat, même si l'humain doit

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités