Gabriel Attal : « Le président a évidemment compris qu’il y aura dans tous les cas de figure un avant et un après cette dissolution »

Attal

Chef d’une campagne qu’il n’avait pas souhaitée, le Premier ministre se démultiplie sur le terrain. Il s'est confié à « La Tribune Dimanche ».

Publié le 23-06-2024 par Ludovic Vigogne, envoyé spécial à Alençon, Le Mans et Marseille. Photos Eliot Blondet/ABACA

Comme par réflexe, il se saisit du livret disposé devant lui sur la table, qu'il préside à l'Élysée, le samedi 8 juin, à l'occasion du dîner d'État organisé en l'honneur de la venue de Joe Biden. Gabriel Attal y parcourt la liste des chansons américaines interprétées par la Garde républicaine durant la soirée. L'une d'elles retient son attention : I Will Survive de Gloria Gaynor. « Celle-là a été choisie pour le Premier ministre », lance-t-il à la cantonade, afin de faire rire ses voisins.

Lire aussiSondage exclusif : le parti de Jordan Bardella frôle la majorité absolue

Quinze jours plus tard, pour lui, il ne s'agit plus seulement d'une ritournelle sur laquelle tout le monde s'est déhanché. Vendredi matin, Gabriel Attal arpente l'avenue de Saint-Julien au cœur du quartier Saint-Barnabé, à Marseille. Il est venu s'afficher avec Sabrina Agresti-Roubache. La secrétaire d'État à la Ville est candidate aux législatives dans la 1re circonscription des Bouches-du-Rhône, qu'elle avait conquise d'un cheveu en 2022. À ses côtés, le chef du gouvernement fait la tournée des commerçants. Il multiplie les selfies, n'oubliant jamais de distribuer en échange un tract de la candidate. « Vous avez des oignons ? C'est pour Jordan Bardella », demande-t-il à un primeur.

La séquence en boucle

Sur TF1, il y a deux jours, c'est à ce légume qu'il a comparé le projet de celui-ci. « Jordan Bardella recule chaque jour sur une mesure sur le pouvoir d'achata-t-il i

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités