Fimalac bat des records de croissance

Fimalac bat des records de croissance

Fimalac et ses filiales tirent parti de la croissance des activités digitales et affichent une croissance insolente de 72,4 %.

Publié le 27-10-2016 par Laurent Baquista

Croissance spectaculaire

 

Le groupe Fimalac a révélé hier après clôture de la Bourse de Paris ses résultats économiques et financiers. Son chiffre d'affaires s'envole et atteint 226,2 millions d'euros sur les trois premiers trimestres de l'exercice 2016. Pour la même période de l'année 2015, il se limitait à 131,2 millions d'euros. La progression atteint donc d'une année à l'autre le chiffre record de 72,4 %.

Cette croissance spectaculaire est le fait de l'excellente croissance organique des activités digitales et des développements effectués dans ce secteur et dans celui de l'Entertainment.

Webedia, qui regroupe les activités et les filiales digitales de Fimalac, a apporté au groupe une contribution majeure de 143,3 millions d'euros dans le digital, et 67,4 millions dans le domaine de l'Entertainment.

 

 

Le digital booste les ventes

 

Dans le digital, l'activité a presque doublé par rapport à l'an dernier, puisque le groupe ne totalisait en 2015 que 76,9 millions d'euros de recettes dans ce secteur. Ce doublement s'explique en majeure partie par les acquisitions effectuées, mais la croissance organique des activités est aussi particulièrement soutenue, puisqu'elle atteint 12 %. Sur l'ensemble du chiffre d'affaires, c'est toujours la France qui représente la principale contribution, avec 105,3 millions d'euros, mais l'international a également doublé de valeur, atteignant 38 millions d'euros.

Dans le domaine de l'Entertainment, la croissance des activités du groupe financier de Marc Ladreit de Lacharrière est aussi au rendez-vous. Le chiffre d'affaires, qui s'appréciait à 43,8 millions d'euros en 2015, a atteint sur les trois premiers trimestres de 2016 67,4 millions d'euros. Là encore, ce sont les acquisitions récentes qui sont les principaux moteurs de la croissance, mais en organique, le groupe a néanmoins aussi progressé de 3 %.

Les dernières actualités