Feuilleton Suez/Veolia: «Ils ont trahi leur entreprise, ils ont trahi la France», attaque Antoine Frérot

Veolia n'exclut pas de relever son offre sur suez, dit frerot

Le PDG de Veolia, qui cherche à mettre la main sur Suez, a qualifié de « pitoyable » la décision de son rival de créer un dispositif juridique rendant incessible sa branche Eau française pendant quatre ans. Sur BFM Business, l'opération est décrite par Antoine Frérot comme un « coup fourré ».

Publié le 24-09-2020 par latribune.fr

Le feuilleton Suez-Veolia-Engie est entré dans une nouvelle phase. Les négociations entamées par le groupe Veolia, pour racheter les 29,9% de parts d'Engie qu'il détient dans Suez, se sont notoirement envenimées ce jeudi 24 septembre, au lendemain de l'annonce surprise du groupe Suez de placer son activité eau sous la protection d'une fondation, contrecarrant ainsi les plans du géant de l'énergie à l'aide de ce dispositif juridique.

Interrogé sur BFM Business, le PDG de Veolia juge en effet "pitoyable" le transfert juridique à l'étranger de l'Eau France de Suez - que Veolia avait prévu dans son opération de rachat de revendre au fonds Meridiam afin d'être conforme aux règles de l'Autorité de la concurrence -. A plusieurs reprises, il a décrit la démarche, visiblement totalement inattendue par la multinationale, comme étant « un coup fourré ».

De fait, quelques heures plus tôt, Suez annonçait avoir assuré "juridiquement la pérennisation de Suez Eau France au sein du groupe Suez" en rendant "inaliénable" pendant quatre ans toute cession de l'activité eau en France sans accord des actionnaires et d'une fondation. Cette fondation de droit néerlandais a été créée spécialement par la direction du groupe de services à l'environnement, déstabilisant les plans de Veolia.

En réalité, l'annonce de Suez mercredi vient totalement bouleverser le calendrier de Veolia et son rachat, valable jusqu'au 30 septembre, et fixée à 2,9 milliards d'euros.

Résultat, dans cette bataille par médias inte

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités