Feu vert à la prise de participation d'Amazon dans Deliveroo

Feu vert à la prise de participation d'Amazon dans Deliveroo

Mardi, l'Autorité britannique de la concurrence a rendu sa décision finale quant à l'acquisition de 16 % du capital de Deliveroo par Amazon. Dans sa configuration actuelle, elle n'y voit pas d'impact considérable sur la concurrence.

Publié le 06-08-2020 par Alexandra Nuiry


Après deux avis provisoires, l'autorité de la concurrence et des marché britanniques (CMA) rend une décision favorable quant à la conclusion de l'opération. La CMA s'est basée sur des documents fournis pour Amazon et Deliveroo, sur un sondage de plus de 3000 clients et sur des informations fournies par des acteurs extérieurs. Elle a étudié les retombées de l'opération sur les incitations d'Amazon à se mettre en concurrence avec Deliveroo sur les marchés de la livraison de repas et de courses. La CMA considère qu'elle ne réduira la concurrence d'aucun des deux marchés.


UNE SAGA EN TROIS TEMPS


L'opération est annoncée le 17 mai 2019. A l'occasion d'un tour de financement de Deliveroo à 575 millions de dollars, Amazon doit devenir actionnaire minoritaire de la société, à hauteur de 16 %. L'autorité britannique manifeste son inquiétude dans les mois qui suivent. En décembre 2019, elle conclue la première phase de son enquête et évoque la 'perspective réaliste' qu'elle influe sur l'équilibre concurrentiel. 


Dans la deuxième phase de son analyse, la CMA donne un accord provisoire aux acteurs lorsque Deliveroo soulève, sans cet investissement, des risques de faillite du fait du Covid-19. La reprise des affaires de Deliveroo poussera la CMA à reprendre son enquête avant d'accorder son autorisation à la poursuite de l'opération. Elle a toutefois rappelé qu'une prise de participation plus importante pourrait amener une nouvelle enquête.

 

Les dernières actualités