Faillites: Le Maire annonce qu'une "partie" de la dette de certaines entreprises pourrait être annulée

Coronavirus: nous accompagnerons tous les commerces fermes, dit le maire

Le ministre de l'Économie et des Finances s'est dit très concerné ce matin par le mur de la dette qui pourrait faire plonger nombre d'entreprises dont l'activité économique a été rudement entamée par la crise sanitaire.

Publié le 14-04-2021 par Reuters

Une partie de la dette de certaines entreprises confrontées aux retombées économiques de la crise sanitaire pourrait être annulée "au cas par cas", a déclaré mercredi le ministre des Finances Bruno Le Maire sur BFM TV.

Lire aussi : Le dernier fabricant de jantes automobiles en France en redressement judiciaire


"On ne va pas attendre que l'entreprise se prenne le mur"

"Je ferai le maximum pour éviter les faillites dans notre pays", a-t-il dit.

Lire aussi : Faillites d'entreprises : la déferlante de liquidations a-t-elle commencé ?


"On ne va pas attendre que l'entreprise se prenne le mur. On va regarder sa situation (...) voir s'il faut étaler sa dette, voire annuler sa dette en partie", a-t-il ajouté.

"Je proposerai d'ici quelques semaines un dispositif de concertation et de conciliation qui doit permettre pour toutes les entreprises qui sont en train d'arriver face à ce mur de la dette de leur proposer une solution sur mesure."

Bruno Le Maire a évoqué plusieurs pistes, celle de l'allongement de la maturité de la dette, l'annulation d'une partie de la dette "au cas par cas".

Lire aussi : Les faillites d'entreprises, une bombe à fragmentation pour 2021


Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités