Faillites d'entreprises : la bombe à retardement de 2021

Le maire favorable a l'ouverture des commerces le dimanche en france jusqu'a noel

Le conseil d'analyse économique (CAE) anticipe une hausse des défaillances entre 2% et 25% dans les entreprises du commerce très durement frappées par la crise.

Publié le 15-12-2020 par Grégoire Normand

Les effets de la pandémie continuent de faire trembler l'économie française. Depuis le printemps, des milliers d'entreprises sont confrontées à une chute spectaculaire de leur chiffre d'affaires. Les vagues d'épidémie ont mis des secteurs entiers en situation de détresse. Dans une note rendue publique ce lundi 14 décembre, le conseil d'analyse économique (CAE) rattaché au Premier ministre a dressé plusieurs scénarios noirs pour l'année prochaine. Si les économistes ne prévoient pas de risques de "zombification" de l'économie tricolore, ils redoutent néanmoins une hausse importante des faillites dans des secteurs très exposés aux différentes mesures de confinement depuis le printemps.

Une hausse importante des défaillances à prévoir dans le commerce

La persistance et le prolongement de la crise économique et sanitaire amplifient les risques de défaillances en 2021. Plusieurs simulations récentes (DG Trésor et OFCE) prévoient des hausses jusqu'à 25% dans les secteurs les plus touchés par rapport à 2018 et 2019. L'hébergement et la restauration apparaissent en première ligne. Dans le secteur du commerce, les économistes du CAE ont pris en compte le rattrapage des défaillances en 2021 qui n'ont pas eu lieu cette année, la baisse de l'activité moyenne en 2020 et 2021 et la montagne de dette accumulée depuis le début de la crise. En faisant tourner leur modèle économétrique, les auteurs de la note estiment que "le surcroît de défaillances à attendre à l'issue de la crise du Covid‐1

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités