Facebook et Instagram interdisent enfin les « thérapies de conversion »

Facebook et Instagram interdisent enfin les « thérapies de conversion »

Facebook et Instagram ont enfin décidé de lutter contre les « thérapies de conversion » en bannissant tout contenu en lien avec ces dernières.

Publié le 13-07-2020 par Nolwenn Guengant

C'est une bonne nouvelle que beaucoup auraient aimé accueillir plus tôt. Les réseaux sociaux Facebook et Instagram, concurrents entre autres de Twitter, ont enfin décidé d'interdire tout ce qui est lié, de près ou de loin, aux « thérapies de conversion ». Si vous ne connaissez pas ce terme, sachez qu'il cache des pratiques (privation de nourriture, électrochocs...) et publications (vidéos et autres publicités) ayant pour objectif de changer l'orientation sexuelle des personnes. 


Un procédé interdit mais...


Aux États-Unis, les « thérapies de conversion » sont interdites dans 18 États. Néanmoins, elles sont autorisées par la loi fédérale du pays et nombreux sont les organismes (souvent religieux) à employer ces prétendues « thérapies » sans fondement scientifique. Leur cible favorite ? Les adolescents pour lesquels les conséquences physiques comme mentales peuvent être lourdes et même fatales : dépression, drogue, suicide... Facebook et Instagram ont (enfin) mis à jour leurs règlements. Ainsi, tout contenu en lien avec les « thérapies de conversion », aussi appelées « thérapies de réorientation sexuelle » ou encore « thérapies réparatrices », sera désormais supprimé de leurs plate-formes. « Nous n'autorisons pas les attaques contre les gens en fonction de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. »

 

Les dernières actualités