Facebook aurait essayé d'acheter le spyware de NSO Group

Facebook aurait essayé d'acheter le spyware de NSO Group

Facebook fait à nouveau parler de lui pour une histoire de données personnelles. En 2017, le groupe aurait ainsi tenté d'acheter un spyware.

Publié le 06-04-2020 par Nolwenn Guengant


Un spyware est un logiciel espion, un mouchard, un espiogiciel... En d'autres termes, c'est un logiciel malveillant qui s'installe sur l'ordinateur ou encore la tablette d'un utilisateur afin de collecter et transférer diverses informations confidentielles. Or, en octobre 2017, Facebook aurait, selon les informations du site Motherboard, approché NSO Group, créateur du spyware Pegasus.


Qui dit vrai ?


Le groupe de Mark Zuckerberg aurait ainsi tenté d'acheter le logiciel malveillant à cette firme avec laquelle il est actuellement en plein conflit juridique (des gouvernements avaient employé Pegasus afin de pirater WhatsApp). Dans un communiqué, Shaley Hulio, PDG de NSO, explique que « les représentants de Facebook ont déclaré que [le réseau social] était très ennuyé que sa méthode pour récupérer les données utilisateurs via Onavo Protect soit moins efficace sur les appareils Apple que ceux sous Android. Ceux-ci ont aussi déclaré que Facebook voulait utiliser certaines capacités de Pegasus pour espionner les utilisateurs sur les appareils Apple et le réseau était prêt à payer pour pouvoir traquer les utilisateurs Onavo Protect ». Facebook a de son côté expliqué que NSO tente tout simplement de « détourner l'attention » de l'affaire en cours et de « fuir [ses] responsabilités ». De leur côté, Apple et Google ont tout deux fait retirer Onavo Protect de leurs magasins d'applications.

Les dernières actualités