Facebook au chevet des médias locaux

Facebook au chevet des médias locaux

A travers le Facebook Journalism Project, une initiative s'adressant aux médias du monde, le groupe débloque 100 millions de dollars pour les organes locaux touchés par le Covid-19.

Publié le 31-03-2020 par Alexandra Nuiry


Avec la crise sanitaire, nombreuses sont les sociétés à avoir réduit leur dépenses marketing. Une perte supportée par les réseaux sociaux, Twitter  craignant  par exemple une perte opérationnelle ce trimestre, par les groupes médiatiques comme TF1 et par les organes locaux. Car ces derniers sont d'autant plus suivis et sollicités depuis les débuts de la crise. Face à ces difficultés, Facebook a ouvert les vannes. Sur les 100 millions de dollars prévus pour aider les structures locales, 25 millions seront injectés dans des rédactions américaines. Les 75 millions de dollars restant seront distribués aux médias internationaux, et particulièrement aux structures dans les pays les plus touchés par le virus. 


Fact-checking et distribution d'urgence


Facebook a annoncé qu'une première distribution avait eu lieu pour cinquante rédactions aux Etats-Unis et au Canada. Cette somme doit leur permettre de couvrir les imprévus financiers et de continuer à informer leur audience. A titre d'exemple, un journal du Missouri a pu mettre en place un plan de distribution d'urgence pour assurer la livraison à ses lecteurs les plus âgés en cas d'interruption de cette activité. Cette récente initiative s'inscrit dans le plan de soutien au journalisme local à l'international, d'une valeur de 300 millions de dollars investis sur trois ans, lancé par Facebook en 2019. Le groupe soutient par ailleurs le réseau international de fact-checker du Poynter Institute travaillant sur le Coronavirus.

Les dernières actualités