Europacity espère recruter localement près de dix mille personnes

EuropaCity

Sur les 3.500 postes par an à pourvoir pendant la construction et les 10.115 emplois nécessaires au fonctionnement du complexe, les porteurs du projet Europacity annoncent ce 15 mai leur intention d'en recruter 75% sur le territoire. Son directeur général, Benoît Chang, réfute les craintes de "tsunami économique" exprimées par les commerçants locaux et récuse tout "coup de com", une semaine après le lancement de la "mobilisation générale pour l'emploi".

Publié le 15-05-2019 par César Armand

Malgré l'annulation en mars dernier du plan local d'urbanisme (PLU) de Gonesse (Val-d'Oise) qui autorisait l'urbanisation de 280 hectares sur le "Triangle", dont les 80 dédiés au projet Europacity, ses promoteurs continuent d'y croire. Ils lancent ce 15 mai Europacity Compétences, une structure ad hoc pour informer la population locale et anticiper le recrutement de milliers d'entre eux sur la dizaine de milliers d'embauches prévue d'ici à dix ans.

« Nous nous inscrivons comme un partenaire économique du Nord-Est francilien. Jamais un projet d'une telle ampleur n'a été autant concerté avec les élus locaux et les acteurs économiques, les acteurs associatifs et les habitants », insiste le directeur général d'Europacity, Benoît Chang, auprès de La Tribune. « D'après les études, le projet générera plus de 10.000 emplois et 75% seront accessibles aux habitants du territoire. »

La crainte d'un "tsunami économique"

Il n'empêche : depuis le début, le projet suscite le scepticisme d'une partie des commerçants des villes limitrophes. Une enquête Ifop publiée en avril dernier fait ainsi état d'un "rejet" et la crainte d'un "tsunami économique". « Sur le long terme, en renforçant l'attractivité du territoire, nous allons renforcer le commerce de proximité existant dont les difficultés sont liées au faible pouvoir d'achat des habitants. Nous ne sommes donc pas concurrents », assure pour sa part Benoît Chang.

Autre critique : la ville de Gonesse où se trouve le fameux "Triangle" est sur l

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités