Eurodrone : "Ce serait choquant que le contribuable européen finance une solution" non européenne (Franck Saudo, Safran HE)

Franck Saudo Safran Helicopter Engines

Dans une interview accordée à La Tribune le président de Safran Helicopter Engines Franck Saudo n'anticipe pas une reprise du marché des hélicoptères à court terme. Dans cet environnement, il considère que son entreprise doit investir dans la décarbonation de ses moteurs pour mieux rebondir à la sortie de la crise. Son ambition est "de parvenir à réduire de 40% à 50% les émissions de CO2" de ses moteurs "à l'horizon 2030".

Publié le 14-06-2021 par Propos recueillis par Michel Cabirol

La Tribune : Quelle est votre vision du marché de l'hélicoptère ? La reprise est-elle enfin en vue ?
Franck Saudo : Je n'anticipe pas de reprise du marché des moteurs neufs (première monte) à court terme. La crise du Covid-19 et ses variants expliquent en partie les difficultés d'un certain nombre d'organisations publiques comme privées à travers le monde à revenir à un fonctionnement nominal. Ces difficultés ont ralenti les processus de décision. En 2020, on a donc enregistré logiquement une baisse des prises de commandes aussi bien civiles que militaires par rapport à l'avant crise. En revanche, on constate un fort dynamisme des activités de services.

Dans cet environnement difficile, comment se comporte Safran Helicopter Engines (Safran HE) ?
Safran Helicopter Engines continue d'être résilient. En 2021, si nous constatons encore un recul des ventes de première monte, nous avons depuis le début de l'année une croissance à deux chiffres des services, qui représentent plus des deux tiers de l'activité de Safran HE. Pourquoi un tel recul des ventes de première monte en 2021 ? Nous subissons l'impact des annulations de commandes de 2020. L'année dernière, nous avons eu 20% d'annulations de commandes et, donc, nous sommes en 2021 sur un niveau de production de l'ordre de 650 moteurs, qui est notre plus bas niveau depuis 20 ans. Avant la crise du marché offshore, Safran HE produisait au début des années 2010 environ 1.100 moteurs par an, puis, avant la crise COVID, nous avions un n

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités