Etats-Unis : Hertz se déclare en faillite

Etats-Unis : Hertz se déclare en faillite

L'activité d'Hertz a été bouleversée par l'épidémie de Covid 19. Le 22 mai, le loueur a annoncé avoir lancé une procédure de redressement selon le chapitre 11 du code des faillites américain.

Publié le 25-05-2020 par Alaxandra Nuiry



C'est l'incertitude quant à la sortie de crise qui a poussé le loueur à se porter en faillite. La procédure enclenchée vendredi concerne Hertz Global Holdings et certaines filiales au Canada et aux Etats-Unis. Les marchés australien, néo-zélandais et européen ne sont pas inclus dans cette démarche. Idem pour les franchisés. Selon le PDG du groupe, Paul E. Stone, cette mesure permettra de mettre en place 'une nouvelle structure financière, plus solide' afin de dépasser la crise amenée par le Covid 19. 

Pour soutenir les activités en cours, Herz a déclaré disposer d'un milliards de dollars de liquidité. Dans le secteur de la location, Avis Budget a affirmé que sa trésorerie lui permettraient de traverser l'année. 


Une trajectoire perturbée 


Lorsque Hertz publie ses résultats pour le premier trimestre 2020, le groupe évoque un 'élan', avant le choc de l'épidémie. D'une année sur l'autre, les recettes des mois de janvier et février augmentent de 6 % et 8 %. Mais sur la période, les résultats sont 'sérieusement touchés' par la crise induite par le coronavirus. Dans le monde, les recettes du loueur chutent à 368 millions de dollars, contre 433 millions au premier trimestre 2019. Aux Etats-Unis, il engendre 1 381 millions de dollars de recettes, contre 1 520 millions de dollars début 2019. Les dettes de la société, selon le Wall-Street Journal, sont estimées à 19 milliards de dollars.

Les dernières actualités