Energie : EDF va développer le plus grand parc solaire du Chili

EDF solaire

EXCLUSIF. Désireux de se renforcer en Amérique du Sud, où les conditions de production d'énergie renouvelable sont avantageuses, l'opérateur français a participé au financement du plus grand parc solaire du Chili dans le désert d'Atacama. Étendu sur 400 hectares, ce complexe sera capable d'alimenter plus d'un million d'habitants en électricité, grâce à un ensoleillement sans pareil. Cependant, pour continuer de fournir du courant le soir et la nuit, son fonctionnement se couplera avec celui d'unités thermiques tournant au gaz naturel plutôt qu'au fioul.

Publié le 27-10-2021 par Marine Godelier

Cinq ans après avoir inauguré son premier parc de panneaux photovoltaïques au Chili, EDF accélère son déploiement dans la région, en finançant cette fois-ci la plus grande ferme solaire du pays d'Amérique du Sud. L'opérateur français conforte ainsi sa place dans ce nouvel eldorado des énergies renouvelables, aux côtés d'autres acteurs tricolores comme Engie ou TotalEnergies. Et pour cause, grâce à son rayonnement solaire sans pareil dans le monde, le nord du pays représente un lieu stratégique. Et attire par là-même les investisseurs étrangers, désireux de réaliser des installations à moindre coûts.

Concrètement, le parc se situera dans le désert d'Atacama, dans la région d'Antofagasta. Situé à 1.700 mètres d'altitude, le site bénéficie en effet de « niveaux d'irradiations exceptionnels », fait valoir EDF. Ainsi, avec 860.000 modules photovoltaïques, il s'étendra sur environ 400 hectares, soit l'équivalent de 370 terrains de football. Et permettra d'alimenter dès 2023 « environ 1,2 million d'habitants, de 8 heures à 18 heures », assure le groupe. D'un montant total de 843 millions d'euros, le projet s'appuie sur un financement en fonds propres assuré à hauteur de 20% par EDF et son partenaire chilien AME, et en dette à hauteur de 80% portés par un pool bancaire.

Lire aussi Report d'«Hercule»: le PDG d'EDF craint que le groupe ne puisse se maintenir en «première division»

Du gaz naturel pour assurer la sécurité d'approvisionnement

L'infrastructure géante permettra ainsi d' « é

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités