En zone euro, malgré un léger essoufflement, la croissance reste robuste

zone euro croissance

L'indice PMI qui mesure le niveau d'activité dans le secteur privé est passé de 60,2 à 59,5 entre juillet et août selon le cabinet Markit. Malgré des perturbations dans les chaînes d'approvisionnement, la croissance demeure à un niveau élevé.

Publié le 24-08-2021 par latribune.fr

Avec la levée des barrières sanitaires, l'économie européenne résiste. L'activité du secteur privé dans la zone euro a vu sa croissance ralentir légèrement en août, sur fond de difficultés d'approvisionnement, mais est restée robuste, portée par les services et proche de son plus haut niveau en 15 ans, selon l'indice PMI composite du cabinet Markit dévoilé ce lundi. D'après la première estimation basée sur des sondages d'entreprises, cet indice a progressé ce mois-ci à 59,5, contre un niveau de 60,2 en juillet. Le signe d'une très forte expansion de l'activité: un chiffre inférieur à 50 signifie que l'activité se contracte, alors qu'à l'inverse elle progresse si le chiffre est supérieur à ce seuil.

La croissance de l'activité n'a donc pâti que d'un essoufflement léger, en dépit de fortes perturbations dans l'approvisionnement pour le secteur industriel, qui empêchent les entreprises de répondre complètement à une demande toujours robuste, selon l'institut. Après un retard à l'allumage dans la campagne de vaccination, plusieurs grands Etats européens (Allemagne, France, Espagne et Italie) dépassent les Etats-Unis. Cette progression a permis aux gouvernements européens d'assouplir les mesures prophylactiques.

Lire aussi 5 mnZone euro : la croissance du PIB accélère de 2% au second trimestre

Retards de livraison et explosion de la demande

"L'offre étant demeurée inférieure à la demande, les coûts et les tarifs des entreprises ont enregistré l'une de leurs plus fortes augmentati

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités