En difficulté, Ericsson prépare des mesures d'économie

Premier trimestre decevant d'ericsson

Au deuxième trimetre, l'équipementier en télécoms suédois a vu son son bénéfice net chuter de 26% à 1,6 milliard de couronnes (169 millions d'euros) sur un an. Confronté à une concurrence de plus en plus importante, le groupe veut réduire davantage ses coûts.

Publié le 19-07-2016 par latribune.fr

L'équipementier en télécoms Ericsson a fait état mardi de résultats en baisse et inférieurs aux attentes au deuxième trimestre dans une conjoncture défavorable qui appelle selon lui de nouvelles mesures d'économie. Le bénéfice net de l'équipementier a chuté de 26% sur un an, à 1,6 milliard de couronnes (169 millions d'euros), pour un chiffre d'affaires érodé de 11%, à 54,1 milliards.

Ericsson peine à rebondir sur un marché en partie arrivé à maturité et fortement concurrentiel. "La tendance négative du secteur observée au premier trimestre s'est intensifiée et affecte la demande en réseaux mobiles à haut débit en particulier sur des marchés marqués par une conjoncture macroéconomique faible", a relevé le directeur général Hans Vestberg, citant le Brésil, la Russie et le Moyen-Orient. "Nous poursuivons notre programme de réduction des coûts mais à la lumière de l'évolution du marché, la direction a décidé (...) de lancer de nouvelles actions pour réduire encore davantage ces dépenses", a-t-il ajouté, sans toutefois chiffrer ces mesures.

Suppressions de postes

Le groupe suédois s'est fixé en 2014 un objectif de 9 milliards de couronnes d'économies annuelles d'ici 2017 et les mesures associées à cet objectif "sont mises en oeuvre conformément aux prévisions", selon Ericsson. Le groupe suédois doit toutefois faire plus. Après la réorganisation de sa direction à partir du 1er juillet, resserrée autour d'une vingtaine de responsables de départements et de zones géographiques, il a

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités