En difficulté avant la crise, Latécoère obtient un prêt garanti par l'État de 60MEUR

Latécoère signe un contrat d'1 Md$ avec Embraer

Le sous-traitant aéronautique toulousain doit faire face à une situation économique complexe, encore plus dégradée par la crise sanitaire liée au Covid-19. Par conséquent, Latécoère a obtenu un prêt garanti de l'État (PGE) de 60 millions d'euros. Malgré cela, les syndicats sont inquiets pour l'avenir du sous-traitant de rang 1 en raison de la baisse des cadences de production annoncée par plusieurs de ses clients, dont le premier Airbus.

Publié le 24-04-2020 par Pierrick Merlet

C'est l'une des premières grandes entreprises de la filière aéronautique, si ce n'est la première, à faire appel à ce dispositif inédit qui a vu le jour avec la mise en place du confinement en France. L'entreprise toulousaine Latécoère a officialisé le 22 avril l'obtention d'un PGE, ou Prêt garanti par l'État, pour un montant de 60 millions d'euros, "auprès d'un consortium de banques". Ce qui signifie qu'en cas de non-remboursement de ce crédit, c'est bien l'État qui couvrira ce prêt auprès des acteurs bancaires concernés.

"Ces prêts renforcent la liquidité immédiate du groupe et lui permettront de redémarrer efficacement sa production pour répondre à la demande de ses clients une fois que les mesures de confinement dans les pays où il opère seront progressivement levées", a justifié l'entreprise dans un communiqué.

Elle a opéré cette annonce à l'occasion de la publication de ses résultats financiers du premier trimestre de l'année 2020. Le sous-traitant aéronautique de rang 1 enregistre un chiffre d'affaires, au 31 mars, de 149,8 millions d'euros, contre 182,6 millions un an plus tôt. Pour expliquer cette chute, Latécoère évoque une réduction de l'activité de plusieurs programmes sur laquelle elle est engagée comme l'Embraer E1, Dassault F7X/F8X ou encore les bi-couloirs d'Airbus.

Le plan de réduction des coûts fixes maintenu

Néanmoins, si "la propagation du virus a impacté le chiffre d'affaires à compter de la dernière semaine du premier trimestre" pour environ quatre mill

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités