Emmanuel Macron reconfine le territoire et ferme les écoles pour trois semaines

Bloquer toutes les exportations de vaccins serait une "erreur", selon macron

Le chef de l'État a appelé à « la mobilisation de chacun » durant avril face à l'épidémie du Covid-19, en étendant les restrictions en vigueur depuis la mi-mars à l'ensemble de la métropole. Les établissements scolaires vont fermer pendant trois semaines et les trois zones de vacances de printemps sont unifiées. L'ensemble des dispositifs d'aides aux entreprises est prolongé. En jeu, l'exécutif doit fixer le calendrier de la reprise économique, à laquelle est invariablement liée celui de la mise à disposition des vaccins à tous les Français. Le point sur les annonces de ce confinement strict.

Publié le 01-04-2021 par latribune.fr

De tous les scénarios possibles pour tenter de reprendre le contrôle sur la propagation du Covid-19, le gouvernement les aura finalement tous retenus. Après le confinement dur en 2020, un « confinement adapté pour la seconde vague », puis le confinement territorialisé début 2021, la France va finalement repasser, plus d'un an après l'éclatement de la crise, en confinement strict, pour au moins trois semaines. Emmanuel Macron a annoncé lors d'une allocution ce mercredi 31 mars cette généralisation du dispositif du confinement, déjà en place dans une vingtaine de départements, à tout le territoire, et ce, dès ce samedi soir et pour quatre semaines. Conséquence de ce durcissement de la stratégie pour freiner la propagation des variants du virus, dès lundi, les crèches, collèges, lycées français vont fermer pendant trois semaines.

De même, des milliers de commerces, selon la liste des « essentiels » du gouvernement, vont devoir rester portes closes. Enfin, parmi ces mesures qui concerne l'Hexagone, mais pas les territoires d'outre-mer, le couvre-feu de 19 heures est généralisé à tous les départements, tout comme l'interdiction de se déplacer à plus de 10 kilomètres. Des choix que le président de la République justifie en raison d'une épidémie « plus étendue qu'au printemps dernier et plus dangereuse qu'à l'automne », avec « 44% des patients en réanimation qui ont moins de 65 ans. »

« Les cours se feront à la maison dès la semaine prochaine », a confirmé le chef de l'État depuis

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités