Elections législatives : la French Tech s'inquiète avant tout d'une disparition de la startup nation

Coq cassé

Depuis la dissolution de l’Assemblée Nationale, la crainte d'une réduction des financements et de l'accès aux talents et capitaux étrangers monte. La French Tech s'est rapidement mobilisée face à la crise politique, mais rares sont ceux qui s’opposent à l’idéologie de l’extrême droite, préférant critiquer une politique anti-business, portée à leurs yeux par le RN, mais aussi le Front Populaire.

Publié le 25-06-2024 par Marine Protais

Les mots « sidération » et « incertitude » reviennent souvent dans la bouche des patrons de startups et autres représentants de la French Tech. Comme toute la France, le secteur s'est réveillé groggy le 10 juin. La décision d'Emmanuel Macron de dissoudre l'Assemblée nationale, puis d'organiser des élections législatives en urgence, a d'abord suscité l'incompréhension chez les dirigeants de la tech. Le secteur, qui a toujours été soutenu par ce gouvernement qu'il qualifie de « pro business » et « pro innovation », se sent menacé en cas de virage politique important.

France Digitale, l'un des syndicats professionnels du numérique, a réagi promptement en publiant une tribune le 13 juin co-signée par 200 entrepreneurs dans Les Echos. Celle-ci se veut apartisane, mais appelle à « voter pour faire gagner la France et l'Europe de l'innovation ».

Lire aussiLégislatives: Macron promet "d'agir jusqu'en mai 2027", dans une lettre publiée dans la presse

Quelques jours plus tard, Philippe Corot, co-fondateur de la licorne Mirakl et « 74 autres dirigeants » signent un texte similaire sur LinkedIn. Il appelle à rejeter « les forces qui proposent le repli, la fermeture et la régression (...) ou les forces qui invitent à la division, la confrontation et la transformation radicale de notre économie ». Selon Hugo Weber, vice-président de Mirakl, ce texte appelle à ne pas voter « pour les extrêmes », mais il n'est pas partisan selon lui. « Selon les circonscriptions, les candidats de la majorit

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités