Edenred paré pour la dématérialisation des tickets restaurant

logo edenred

Le décret autorisant la dématérialisation du titre-restaurant devrait être publié aujourd'hui ou demain. Edenred, géant du secteur, compte profiter du passage à la carte pour renforcer son attractivité.

Publié le 07-03-2014 par Agalé Derouen

Le décret de dématérialisation des tickets restaurant (Edenred)

 

Attendu depuis plusieurs mois, le décret autorisant la dématérialisation du titre-restaurant devrait être publié ce vendredi 7 ou ce samedi 8 mars, avant d'entrer en vigueur le 2 avril. Un changement majeur pour le titre restaurant, qui concerne en France 3,5 millions de salariés, 120 000 entreprises et 180 000 restaurants. En 2013, 750 millions de tickets restaurant ont ainsi été émis sur le territoire national, pour un montant global de 5,5 milliards d'euros. Désormais, le ticket restaurant pourra prendre la forme d'une application pour smartphone ou d'une carte personnelle, sans pour autant entraîner la disparition des chèques sur papier. Pour Laurent Delmas, directeur général d'Edenred France, la dématérialisation constitue un réel avantage. Le groupe, leader sur le segment du titre restaurant, peut d'ores et déjà se targuer d'un volume d'émission dématérialisé à 60% fin 2013, avec un objectif de 75% à l'horizon 2016.

 

 

Edenred : les avantages de la dématérialisation

 

Numéro un dans le secteur du ticket restaurant, Edenred compte plafonner le montant payable à 19 euros par jour, contre 2 titres par repas auparavant. Cette limite sera ajustée à l'issue d'une période d'observation, en fonction du succès des tickets dématérialisés et de la santé financière d'Edenred. Pour les employeurs, la dématérialisation des tickets restaurant implique une baisse des coûts de livraison, tandis que les restaurateurs et commerçants affiliés pourront bénéficier de délais réduits de remboursement. Reste à savoir si le ticket restaurant dématérialisé saura séduire les salariés.

Les dernières actualités