Dieselgate : Peugeot et Citroën mis en examen

Dieselgate : Peugeot et Citroën mis en examen

Peugeot et Citroën, mis en examen en France, nient farouchement les accusations de fraude.

Publié le 11-06-2021 par Esther Buitekant

4 nouveaux constructeurs mis en examen en France


Le 'dieselgate' n'en finit plus d'éclabousser les constructeurs automobiles. Après Renault et Volkswagen mis en examen en début de semaine, Peugeot mercredi, c'est maintenant au tour de Citroën d'être accusé d'avoir fraudé lors des contrôles antipollution des anciennes générations de moteurs diesel. 'Dans le cadre d'informations judiciaires ouvertes en 2016 et 2017 concernant plusieurs constructeurs automobiles, Automobiles Citroën SA (...) a été mise en examen aujourd'hui par les magistrats instructeurs en raison d'allégations de faits de tromperie portant sur la vente de véhicules diesel Euro 5 intervenue en France entre 2009 et 2015', a précisé Stellantis, la maison-mère du constructeur, dans un communiqué. Le groupe a également indiqué que, comme les autres mis  en examen, Citroën est 'en train d'évaluer la régularité de cette mesure et l'opportunité de la contester'. FCA, la partie italo-américaine  du groupe, doit être fixée sur son sort à la mi-juillet. 


Stellantis se défend


Cette affaire a déjà coûté  30 milliards d'euros à Volkswagen, notamment aux États-Unis, où le groupe avait plaidé coupable de fraude. Mais les autres constructeurs nient en bloc ces accusations. Stellantis, groupe résultant de la fusion du groupe PSA et de Fiat Chrysler Automobiles, a indiqué que ses filiales étaient 'fermement convaincues que leurs systèmes de contrôle des émissions répondaient à toutes les exigences applicables à l'époque et continuent aujourd'hui de les respecter, et elles attendent avec impatience l'occasion de le démontrer'.

 

Les dernières actualités