Deutsche Bank s'administre un remède de cheval pour se redresser

Deutsche bank: le conseil discutera de coupes d'effectifs le 7 juillet

La banque allemande a annoncé un vaste plan de restructuration d'un coût de 7,4 milliards d'euros qui passera notamment par la suppression de 18.000 postes d'ici à 2022. Les actifs non-stratégiques d'une valeur de 74 milliards d'euros seront placés dans une structure de défaisance.

Publié le 08-07-2019 par latribune.fr

Deux jours après le départ du patron Garth Ritchie de sa branche d'investissements, la Deutsche Bank, en grande difficulté depuis des années, a annoncé un plan restructuration sans précédent, qui passera notamment par la suppression de 18.000 emplois d'ici à 2022, soit un cinquième de ses effectifs.

"La restructuration va entraîner une réduction du nombre de postes équivalents temps plein de 18.000 d'ici 2022, pour ramener les effectifs à environ 74.000 personnes", a annoncé la banque dans un communiqué, en expliquant ainsi vouloir réduire ses coûts de 17 milliards d'euros d'ici à 2022 et retrouver la rentabilité.

La banque allemande a indiqué qu'elle allait essuyer une lourde perte nette de 2,8 milliards d'euros au deuxième trimestre de l'exercice en cours en raison de charges liées à un vaste plan de restructuration.

Le restructuration coûtera 7,4 milliards d'euros

Deutsche Bank prévoit des charges de 3 milliards d'euros pour son plan, qui comporte une très forte réduction de ses activités de banque d'investissement, et en particulier l'arrêt quasi-complet de son activité sur les marchés actions. La banque allemande entend se concentrer sur ses points forts, comme le financement de sa clientèle professionnelle, le marché des changes ou encore la banque privée. Au total, le coût total de cette vaste réorganisation s'élèvera à 7,4 milliards d'euros.

Deutsche Bank va aussi réduire ses activités sur le marché obligataire, en particulier dans les activités de taux, qui sont pou

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités