Dette argentine: un accord avec les créanciers après des mois de bras de fer ?

L'argentine a fait defaut sur $503 mlns de dollars de dette, annonce moody's

"J'espère qu'ils comprendront que nous ne leur demandons pas de perdre, nous leur demandons de gagner un peu moins", a déclaré le président argentin Alberto Fernandez à l'attention des créanciers, qualifiant son offre de "dernier effort", tandis que la réponse à la proposition du gouvernement doit tomber ce mardi.

Publié le 04-08-2020 par Nina Negron et Maria Lorente, AFP

Le bras de fer va-t-il prendre fin après des mois de négociations ? Les créanciers de l'Argentine doivent dire ce mardi s'ils acceptent ou non la dernière proposition du gouvernement du président Alberto Fernandez pour la restructuration de 66 milliards de dollars de dette.

Lire aussi : L'Argentine décrète la restructuration de sa dette publique

La date limite des négociations a été fixée à 17H00, heure de New York (21H00 GMT).

Après plus de trois mois de discussions particulièrement tendues, trois groupes de créanciers ont annoncé la semaine dernière qu'ils refusaient l'offre de l'Argentine.

Ils ont menacé d'exercer leur droit de veto, assurant représenter plus de la moitié des détenteurs d'obligations émises sous législation étrangère.

Mais le gouvernement du président de centre gauche n'a pas relâché la pression et réaffirmé que son offre représentait "le dernier effort" auquel son pays pouvait consentir.

Lundi soir, la Bourse argentine exprimait toutefois son optimisme sur un possible accord avec une hausse de 6,6% à la clôture.

Les discussions, en cours depuis le 20 avril, concernent des obligations datant de 2005 et 2010, produits d'une restructuration précédente, ainsi que de nouveaux titres émis à partir de 2016.

Buenos Aires propose notamment de payer 53,5 dollars de recouvrement pour chaque tranche de 100 dollars de la valeur nominale des obligations. Les créanciers exigent 56,5 dollars.

"Il y a une position très dure de certains fonds, incompréhensiblement dure,

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités