Dassault Aviation espère de nouveaux succès pour le Rafale

Dassault Aviation espère de nouveaux succès pour le Rafale

Après des années d'insuccès, le Rafale va enregistrer ce lundi son troisième contrat depuis février. Un contrat qui pourrait en appeler d'autres, selon Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation.

Publié le 04-05-2015 par Bertrand Dampierre

24 Rafale pour le Qatar

 

C'est ce lundi que François Hollande et Jean-Yves Le Drian, le Ministre de la Défense, vont procéder à Doha à la signature d'un troisième contrat pour l'avion de chasse construit par Dassault Aviation. Après l'Egypte et l'Inde, l'Emir du Qatar va en effet commander 24 avions supplémentaires à l'avionneur militaire français, et poser une option sur 12 appareils supplémentaires. En tout, ce sont donc 84 Rafale qui viennent d'être commandés en 2 mois à Dassault Aviation.

Pour Eric Trappier, le Président Directeur Général de l'avionneur, « cette décision montre la confiance que le Qatar place dans notre société qui a équipé son armée de l'air avec successivement des Mirage F1 et des Mirage 2000 ». Ce contrat se situe donc dans le prolongement d'une coopération entamée il y a de nombreuses années, et qui repose sur une relation de confiance dans la qualité des appareils livrés.

 

 

Dynamique de succès

 

Le Rafale semble donc être « entré dans une dynamique de succès », comme le remarque Eric Trappier. Cette dynamique s'explique avant tout par les qualités propres de l'appareil, mais aussi par les changements dans le contexte géopolitique, qui pousse un nombre croissant d'Etats à s'engager sur des théâtres d'opérations extérieures, de lutte contre le terrorisme, l'état islamique, et les états voyous, ou de maintien de la paix.

Cette conjonction pourrait donc favoriser dès 2015 la signature de nouveaux contrats, indépendamment du nouveau contrat toujours en négociation avec l'Inde. Les Emirats Arabes Unis vont ainsi devoir très bientôt procéder au remplacement d'une soixantaine de Mirage 2000. La Malaisie va également lancer prochainement un appel d'offres pour 16 nouveaux avions de combat pour son armée de l'air. Deux contrats potentiels que Dassault Aviation espère bien remporter.

Les dernières actualités