Daniel Karyotis (Banque Populaire AURA) : "Notre banque ne pourra plus fonctionner comme avant"

Daniel Karyotis Banque populaire Auvergne Rhône Alpes

C'est en "capitaine de bateau", aux commandes d'un équipage "musclé" et d'un corps social qui "repousse les limites de la réactivité au-delà de notre imaginable" que le directeur général de Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes (BP AURA) Daniel Karyotis affronte, "avec pragmatisme, rationalité et sang-froid", la tempête. Une tempête aux répercussions économiques, sociales, managériales, autant pour son établissement que pour l'économie du territoire, aussi "inévitables" qu'encore indéchiffrables, mais auxquelles il veut d'ores et déjà opposer des enseignements - l'efficacité du télétravail, l'utilité de la dématérialisation, la réactivité des pouvoirs publics, la pertinence du Prêt Garanti par l'Etat (PGE) -, une espérance - la réhabilitation de l'image des banques de proximité -, et un engagement : "l'humanité est à un tournant civilisationnel, notre banque devra se transformer pour en être actrice", assure l'ense

Publié le 03-04-2020 par Denis Lafay

La Tribune - Ce moment si particulier de début de confinement, comment l'éprouvez-vous intimement, comment l'interprétez-vous intellectuellement ?

C'est un moment très important, et pour plusieurs raisons. D'abord, il replace l'essentiel dans la hiérarchie des préoccupations : notre santé, celle de nos proches, celle de l'humanité. Et ses corollaires : le système et les praticiens du soin. Il est aussi un révélateur de solidité et donc de fragilité. Solidité et fragilité des hommes en premier lieu, également des organisations et des entreprises.

Enfin, il nous invite, dans notre cercle intime mais aussi professionnel, à accueillir les émotions, à comprendre les craintes, auxquelles il faut répondre avec pragmatisme, rationalité et sang-froid. Trois conditions clés pour prendre les bonnes décisions au bon moment, et c'est ce que les salariés attendent du capitaine de leur bateau lorsque celui-ci est confronté à une telle tempête, aussi subite qu'inédite, à laquelle personne n'était préparé, et dont l'issue et les répercussions ultérieures sont inconnues.

Tout chef d'entreprise est écartelé : entre ses doutes et la nécessité de lever ceux de ses salariés, entre ses émotions et l'obligation de canaliser celles de ses collaborateurs, entre sa possible fatigue (physique, psychique) et le devoir d'écouter et de combler celle de son équipage. Et en l'occurrence, il n'a pas d'autre alternative que d'être, solide, à la barre.

La Banque populaire Auvergne Rhône-Alpes (BP AURA) est un p

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités