Critiqués, les GAFA musclent leur lobby

Google interdit la publicite liee aux cryptomonnaies

Abus de position dominante, collecte massive de données, transparence... Alors que le business model des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) est questionné, les montants dépensés en lobby ont grimpé en flèche depuis un an. Google est le champion en la matière, avec 5,02 millions de dollars dépensés sur le premier trimestre 2018 (+43%).

Publié le 24-04-2018 par Anaïs Cherif

En matière de lobbying, les géants de la tech font monter les enchères. Google s'illustre comme le champion en la matière, avec 5,02 millions de dollars dépensés rien qu'au premier trimestre 2018, selon des documents communiqués au Congrès américain vendredi. La somme déboursée par le moteur de recherche a grimpé en flèche sur un an (+43%) et de 14% par rapport au dernier trimestre 2017. A titre de comparaison, Amazon a dépensé 3,38 millions de dollars (+17% sur un an) et Apple a déboursé 2,14 millions de dollars (+53% sur un an).

Parmi les thèmes abordés par Google, se mélangent "des discussions générales sur la protection en ligne des citoyens", la "cybersécurité", les "fuites de données" ou encore les "problèmes de confidentialité liés à la géolocalisation des mobiles". De manière générale, la collecte et l'analyse des données sont des thèmes abordés dans tous les rapports des GAFA - acronyme désignant Google, Apple, Facebook et Amazon. La question est particulièrement soulevée dans la déclaration de Facebook, qui a dépensé 3,3 millions de dollars sur la période - contre 3,21 millions de dollars il y a an. L'entreprise de Mark Zuckerberg liste des "discussions générales" sur la publicité en ligne, la vie privée sur Internet, "l'intégrité de la plateforme" ou encore les fuites de données, sans donner de détails.

Nouveau record pour Facebook

Cette somme est un nouveau "record" pour le plus grand réseau social mondial, qui enchaîne les polémiques depuis l'élection présidentie

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités