Crédit Agricole et BNP Paribas quittent la Crimée

bnp paribas

UkrSibbank, la filiale ukrainienne de BNP Paribas, et Crédit Agricole Ukraine viennent d'annoncer leur retrait de la république rattachée le mois dernier à la Fédération de Russie. Les deux géants du secteur bancaire ferment respectivement 18 et 4 agences.

Publié le 22-04-2014 par Emilie Huberth

Suspension des activités d'UkrSibbank (BNP Paribas)

 

L'annonce devrait agiter durablement le secteur bancaire, à une période charnière pour ses activités en Crimée. UkrSibbank, la filiale de BNP Paribas en Ukraine, vient en effet d'annoncer sur son site Web son retrait de la république nouvellement rattachée à la Crimée. L'annonce de la banque de la rue d'Antin fait suite à plusieurs semaines dans l'expectative, pendant lesquelles la direction estime avoir fait tout son possible pour continuer ses activités dans la péninsule. Au total, la filiale de BNP Paribas va fermer 18 agences en Crimée, mais conserve celles implantées dans les 5 villes principales : Yevpatoriya, Yalta, Kerch, Sebastopol et Simferopol. A noter que la crise géopolitique actuelle n'a fait qu'accentuer la politique de désengagement de BNP Paribas en Ukraine.

 

 

BNP Paribas : suppressions de postes en Ukraine

 

A l'heure actuelle, la banque de la rue d'Antin emploie 7000 collaborateurs dans le pays, mais envisage 1600 suppressions de postes à l'horizon 2016. Les 18 fermetures d'agences pèseront lourd dans cette politique de restructuration, dans un réseau bancaire qui comptait au total 515 agences, dont 23 en Crimée et 95 à Kiev. De son côté, le Crédit Agricole opte pour une stratégie similaire, et vient d'annoncer la fermeture de ses 4 agences en Crimée.

Les dernières actualités