Covid-19 : la Moselle dans le viseur de Berlin

Renforcement des mesures sanitaires a la frontiere avec l'allemagne en moselle

Berlin a décidé de classer à partir de lundi soir le département de la Moselle en zone à risque maximale en raison de la circulation de variants du Covid-19. Cette mesure pourrait entraîner la fermeture de la frontière pour les 16.000 travailleurs français qui se rendent chaque jour en Allemagne.

Publié le 28-02-2021 par latribune.fr

L'Allemagne a décidé de classer à partir de lundi soir le département français de la Moselle en zone à risque maximale en raison de la circulation de variants du Covid-19, ce qui va se traduire par un durcissement des contrôles à la frontière, rapporte la radio France Bleu Lorraine. Cette mesure, qui s'applique aussi au Tyrol autrichien et à la République tchèque, pourrait entraîner la fermeture de la frontière pour les 16.000 travailleurs français qui se rendent chaque jour en Allemagne s'ils ne présentent pas un test PCR négatif de moins de 24 heures.

Une décision "unilatérale" et "brutale"

Le président de la région Grand-Est, Jean Rottner, a confirmé dimanche sur France Info que Berlin avait informé Paris de son intention, tout en précisant que d'intenses négociations se poursuivaient pour trouver une solution pour les travailleurs frontaliers. Déplorant une décision "unilatérale" et "brutale", l'ancien médecin urgentiste a notamment émis le souhait que des solutions alternatives au test PCR soient acceptées par les autorités de Berlin, comme les tests antigéniques ou les tests salivaires qui ne sont pas validés pour le moment en Allemagne.

"Nous ne souhaitons pas nous retrouver dans la situation de la Tchéquie et de l'Autriche dont les frontières ont été fermées de manière physique", a souligné Jean Rottner.

Le Premier ministre français, Jean Castex, a annoncé jeudi que la Moselle, un des 20 départements placés sous surveillance, comptait 60% de cas de variant sud-africa

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités