Coup de froid chez Airbus : l'avionneur européen revoit ses prévisions à la baisse

Photo d'un avion airbus a320neo photographie a colomiers pres de toulouse, en france

Confronté à des problèmes persistants de supply chain, Airbus est contraint de décaler à nouveau ses objectifs de production pour la famille A320 NEO. A cela s'ajoutent de nouvelles charges dans le secteur spatial. De quoi amputer sérieusement les prévisions de résultats du groupe pour 2024.

Publié le 25-06-2024 par Léo Barnier

Alors que l'été semblait arriver enfin, c'est un vent glacial qui a soufflé chez Airbus ce lundi. Le groupe industriel européen d'aéronautique, spatial et défense a dû revoir ses objectifs de production à la baisse pour l'année 2024, tout comme ses prévisions économiques.

La nouvelle la plus marquante est la difficulté d'Airbus à poursuivre sa montée en cadence au rythme voulu. Le constructeur a dû, une nouvelle fois, repousser ses objectifs pour sa famille A320 NEO - c'est-à-dire le cœur de sa production. La cible de 75 avions produits par mois en moyenne, qui constitue un niveau sans précédent, ne devrait désormais être atteinte qu'en 2027. Cela fait un an de retard par rapport à ce que l'avionneur annonçait il y a peu de temps encore. Fin 2023, il déclarait même qu'il « progressait bien » vers cet objectif.

Lire aussi« Il faut se préparer à des chocs futurs » (Olivier Andriès, directeur général de Safran)

Seulement 770 appareils en 2024

Cela aura des répercussions dès cette année. Airbus espère désormais livrer 770 appareils en 2024, là où il en prévoyait 800. Si cette perspective se maintient, cela resterait tout de même une progression par rapport aux 735 avions produits en 2023 et cela constituerait le troisième meilleur total de l'histoire du groupe.

Cet ajustement est dû, selon un communiqué, « à des problèmes spécifiques persistants au niveau de la chaîne d'approvisionnement, principalement en ce qui concerne les moteurs, les aérostructures et les équipements de cab

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités