Comment le gouvernement manipule les chiffres de Tous Anti-Covid

Tous Anti-Covid

L'application de traçage des contacts a dépassé le seuil symbolique des 10 millions de téléchargements. Mais le flou demeure total sur les chiffres réels d'utilisation et sur l'efficacité de l'application. Le gouvernement ne dévoile ni le nombre d'utilisateurs actifs ni les désinstallations. Aucune étude d'impact -pourtant demandée par la Cnil au printemps- n'a été rendue publique, alors que seuls 3% des cas positifs se déclarent dans Tous Anti-Covid.

Publié le 03-12-2020 par Sylvain Rolland

Si les chiffres ne collent pas avec le storytelling, cachez-les ! Ce mode de fonctionnement cher aux startups semble aussi être devenu le mode opératoire de l'Etat au sujet de Tous Anti-Covid, présenté par Emmanuel Macron lui-même comme "un geste barrière indispensable dans la lutte contre la Covid-19". En quête d'un succès politique dans la gestion de la crise sanitaire, le gouvernement met un point d'honneur à faire oublier l'échec cuisant de StopCovid, la première version de l'application lancée le 2 juin. Enorme campagne de communication par SMS, appel au soutien des commerçants, modification des paramètres de traçage sans aucune justification scientifique : tout est bon pour gonfler les chiffres.

En réalité, on ne sait rien, ou presque, sur Tous Anti-Covid. La transparence promise et revendiquée est factice. Les chiffres mis à jour quotidiennement dans l'application ne permettent pas de mesurer son utilisation réelle, ni même si l'outil de "contact tracing" est efficace. Contactés par La Tribune, le ministère de la Santé et des Solidarités et le secrétariat d'Etat à la Transition numérique, n'ont toujours pas donné suite à nos questions.

Lire aussi : StopCovid devient Tous Anti-Covid : nouveau look pour une nouvelle vie ?

Manipulation des chiffres

L'Etat ne communique que trois chiffres sur l'utilisation de Tous Anti-Covid : le nombre d'enregistrements nets -les personnes qui ont téléchargé et activé l'application-, le nombre de personnes notifiées par l'application sui

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités