Colombie: le gouvernement et les Farc signent un nouvel accord

Accord entre la Colombie et les Farc

Un premier texte, jugé trop favorable aux rebelles par une majorité de Colombiens, avait été rejeté par référendum. La nouvelle version incorpore des amendements proposés par l'opposition.

Publié le 13-11-2016 par latribune.fr

Le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) font preuve de détermination. Six semaines après le rejet par référendum d'un premier accord de paix, jugé trop favorable aux rebelles par une majorité de Colombiens, les deux parties ont annoncé samedi 12 novembre être parvenues à un nouveau texte, destiné comme celui original à mettre fin à 52 années de conflit. Réunies autour de la table des négociations depuis quatre ans à La Havane, elles ont déclaré avoir incorporé des amendements proposés par l'opposition, des dirigeants religieux et d'autres groupes de la société colombienne.

"La paix ne peut plus attendre"

"Nous sommes parvenus à un nouvel accord définitif pour mettre fin au conflit armé, qui intègre des changements, des précisions et des propositions suggérées par les secteurs de la société les plus divers", ont-ils précisé dans une déclaration commune.

"Nous appelons toute la Colombie et la communauté internationale (...) à soutenir ce nouvel accord et sa mise en oeuvre rapide afin de laisser au passé la tragédie de la guerre", poursuivent-ils. "La paix ne peut plus attendre."

Le texte du nouvel accord sera rendu public dimanche. Le gouvernement n'a pas précisé s'il serait soumis à un second vote populaire, que réclament déjà des figures de l'opposition. L'accord laisse inchangée une portion sujette à débat, qui octroie d'office aux rebelles dix sièges au Parlement jusqu'en 2026. Toutefois, l'accord n'est plus destiné à être inscrit

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités