Climat : "Les entreprises sont parfois plus en avance que les élus ne le croient" (Pierre Hurmic)

Pierre Hurmic

INTERVIEW. "On reporte toujours l'écologie à plus tard mais en réalité l'écologie plus tard, c'est l'écologie trop tard ! Notre mandat est le dernier qui peut agir contre le climat", alerte Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux à l'occasion du 5e anniversaire de l'Accord de Paris. Pour l'élu écologiste, le compte n'y est pas pour arriver à réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. Refusant d'opposer croissance et décroissance, il estime qu'en matière de climat, "les entreprises sont parfois plus en avance que les élus ne le croient" et plaide pour réorienter la fiscalité pour favoriser les activités les moins polluantes.

Publié le 15-12-2020 par Propos recueillis par Pierre Cheminade

LA TRIBUNE - Avec cinq ans de recul, quel bilan dressez-vous de l'Accord de Paris sur le climat signé le 12 décembre 2015 entre 195 pays s'engageant à contenir le réchauffement "bien en dessous de 2°C" ?

PIERRE HURMIC - Je déplore que nous ne soyons pas sur la trajectoire de notre engagement à réduire nos émissions de gaz à effet de serre (GES) dans les proportions qui ont été calculées par la Stratégie nationale bas carbone. Celle-ci dit que pour arriver à respecter les objectifs que nous nous sommes assignés à l'accord de Paris, il faudrait que la France baisse ses émissions de GES de -3,2 % par an. Or, on est à seulement -0,9 % par an ! C'est tout à fait regrettable. Le rapport du Haut conseil pour le climat souligne d'ailleurs l'absence de transformation structurelle dans les secteurs les plus émetteurs que sont le transport, l'agriculture, le bâtiment ou encore l'industrie. On reporte toujours l'écologie à plus tard mais en réalité l'écologie plus tard, c'est l'écologie trop tard ! Aujourd'hui, il y a urgence : il faut baisser nos émissions de 40 % d'ici 2030 mais 2030 c'est dans neuf ans, c'est demain ! Notre mandat c'est le dernier qui peut agir contre le climat.

Lire aussi : « L'expérimentation en France est totalement bridée » (Eric Piolle, maire de Grenoble)

Sur quels plans faut-il agir et accélérer pour y parvenir ?

Pour commencer, incontestablement, c'est le secteur des transports et celui de la rénovation énergétique des bâtiments. Il y a régulièrement des engage

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités