Budget : la rallonge du gouvernement se chiffre à 10 milliards d'euros

Bruno Le Maire

Entre le bouclier tarifaire, le chèque inflation et le plan d'investissement France 2030, le gouvernement prévoit de gonfler les dépenses de l'Etat de 10 milliards d'euros entre fin 2021 et l'année 2022. A six mois de l'élection présidentielle, l'exécutif veut éviter une nouvelle fronde sociale et prépare le terrain pour la campagne électorale.

Publié le 23-10-2021 par Grégoire Normand

C'est un budget 2022 de campagne présidentielle qui se profile. Après le bouclier tarifaire et le chèque énergie de 100 euros, le Premier ministre Jean Castex a dégainé une indemnité inflation de 100 euros pour environ 38 millions de Français. Près d'un mois après la présentation du projet de loi de finances 2022 (PLF 2022), le gouvernement s'apprête à inscrire des dépenses substantielles dans le budget 2022 de l'ordre de 10 milliards d'euros.

"Nous faisons face à une flambée des prix du gaz avec une hausse multipliée par dix en période de crise. Il y a une répercussion directe sur les prix de l'électricité. Il y a aussi une hausse des prix à la pompe. Enfin, l'inflation transitoire peut durer. La reprise économique en Europe, aux Etats-Unis et en Chine tire les prix vers le haut [...]  ", a expliqué le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, ce matin lors d'une réunion avec des journalistes.

"Dans le PLF 2022, il y a une stratégie. Elle repose sur deux piliers : l'investissement et la protection. Pour le premier volet, c'est le plan d'investissement 2030 et le plan compétences. Pour le second volet, nous devons protéger les Français des hausses des prix de l'énergie. Les Français ne doivent pas prendre de plein fouet les effets de l'inflation", a-t-il martelé en marge d'un déplacement dans les Hautes-Alpes.

A six mois de l'élection présidentielle, l'exécutif a finalement décidé d'élargir le spectre des Français visés par ces mesures. Alors qu'Emmanuel Macron a annoncé "la f

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités