Bruno Le Maire contraint de réviser en baisse ses espoirs de reprise économique

Le confinement doit etre la "toute derniere option", dit bruno le maire

Les nouvelles restrictions en vigueur vont peser sur la croissance française et le gouvernement abaisse sa prévision à 5% pour cette année qui restera une année de reprise mais moins qu'attendu. La fin des aides publiques sera progressive promet le ministre de l'Economie.

Publié le 04-04-2021 par Par Jean LIOU, AFP

Les nouvelles mesures de restrictions prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19 ont conduit le gouvernement à abaisser sa prévision de croissance d'un point cette année, a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire au Journal du dimanche. "Fermer les établissements scolaires et 150.000 commerces est indispensable pour freiner la circulation du virus. Mais ces mesures auront un impact sur l'économie française. Nous allons donc réviser notre croissance de 6% à 5 % pour 2021", a expliqué le ministre, alors que le PIB français s'était contracté de 8,2% en 2020.

"Cette estimation est à la fois sincère et prudente", a assuré M. Le Maire, qui avait déjà prévenu que l'exécutif reverrait à la baisse ses prévisions de croissance. Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a de son côté estimé jeudi que les restrictions annoncées cette semaine "ne devraient pas conduire à une révision très significative de (sa) prévision" de 5,5% de croissance pour 2021 si elles ne durent pas au-delà de "début mai".

Le coût total des aides est estimé à 11 milliards d'euros en avril, a rappelé Bruno Le Maire au JDD, ajoutant que "la promesse présidentielle du +quoi qu'il en coûte+ sera tenue". Cette politique de soutien sera poursuivie "tant que la crise sanitaire durera", a-t-il souligné. La fin des aides publiques sera progressive, a-t-il promis: "Nous ferons les choses progressivement, pour ne brutaliser personne. Nous avons su protéger les entreprises dans la crise,

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités