Brexit: le Royaume-Uni est désormais en "zone d'urgence" selon son patronat

Brexit: le royaume-uni en "zone d'urgence", s'alarme le patronat britannique

La directrice générale de la Confédération britannique de l'industrie, Carolyn Fairbairn, a exprimé son inquiétude sur Sky News.

Publié le 11-02-2019 par Reuters

Le Royaume-Uni est entré dans la "zone d'urgence" sur le Brexit, a déclaré dimanche la directrice générale de la Confédération britannique de l'industrie (CBI), ajoutant que le risque d'une sortie sans accord de l'Union européenne s'est accru.

"Il semble que le processus parlementaire soit dans une impasse, qu'aucune issue ne puisse être trouvée, et de ce fait, la perspective d'un 'no-deal' semble bien plus élevée", a noté Carolyn Fairbairn sur Sky News.

"Nous sommes véritablement dans la zone d'urgence sur le Brexit désormais", a ajouté la dirigeante de l'organisation patronale.

Invitée elle aussi de Sky News, la secrétaire d'Etat au Trésor, Liz Truss, a jugé pour sa part que la Première ministre Theresa May était encore à même de parvenir à un accord avec les Européens.

May à la recherche de "mécanismes alternatifs" au "backstop"

Alors que la date du divorce a été fixée au 29 mars prochain au soir, la dirigeante britannique a été chargée par la Chambre des communes de renégocier l'accord conclu avec Bruxelles mais rejeté par le Parlement britannique. Il s'agit pour May de trouver des "mécanismes alternatifs" au "backstop", la clause de sauvegarde qui doit, en dernier recours, garantir qu'il n'y aura pas de rétablissement d'une frontière physique entre la République d'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord.

Mais ses interlocuteurs européens lui ont redit la semaine passée qu'il n'était pas question de rouvrir l'Accord de retrait ni de toucher au "backstop". Il

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités