Bras de fer entre CNP Assurances et BPCE

CNP Assurances

Les discussions s'intensifient entre la compagnie CNP Assurances et le groupe bancaire BPCE. En jeu : l'avenir de leur partenariat commercial sur les contrats d'assurance-vie, qui arrive à échéance le 31 décembre 2015.

Publié le 24-12-2013 par Emilie Huberth

L'enjeu des commissions de CNP Assurances

 

Premier assureur-vie hexagonal, CNP Assurances verse des commissions au groupe bancaire BPCE pour chaque produit distribué aux guichets des Caisses d'Epargne. Une manne financière énorme, qui a rapporté 833 millions d'euros de commissions à BPCE en 2012. Or, ce partenariat commercial entre les deux groupes arrive à son terme le 31 décembre 2015. François Pérol, le président du groupe bancaire BPCE, prévoit dorénavant de distribuer les contrats de sa filiale Natixis, en lieu et place des contrats CNP Assurances. Une décision qui ne semble pas du goût du géant de l'assurance, prêt à arrêter le versement des commissions portant sur le stock des contrats.

 


Des négociations tendues entre BPCE et CNP Assurances

 

Dans ce contexte où chaque camp dispose d'un moyen de pression, les négociations s'annoncent tendues. Le groupe bancaire BPCE n'a certes pas les moyens de racheter le stock des contrats, mais garde la possibilité de rapatrier les encours logés chez CNP Assurances vers Natixis. Une stratégie qui ferait toutefois perdre l'avantage fiscal sur les droits de succession aux clients de plus de 70 ans, sans oublier que coûts de gestion de CNP Assurances restent les plus compétitifs du marché. Pour l'heure, ni l'assureur ni le groupe bancaire n'ont intérêt à engager une guerre des prix. Mais la nouvelle stratégie de BPCE en matière d'assurance ne manquera pas d'agiter le secteur bancaire pendant les prochains mois.

Les dernières actualités