BioMérieux confirme ses objectifs annuels

BioMérieux confirme ses objectifs annuels

Avec une progression de 10,8 % de son chiffre d'affaires après neuf mois, le groupe lyonnais bioMérieux confirme ses objectifs annuels de croissance.

Publié le 18-10-2017 par Laurent Baquista

Un bon troisième trimestre

 

BioMérieux, le groupe lyonnais leader mondial du diagnostic in vitro, a publié ce matin ses résultats économiques et financiers pour le troisième trimestre de l'exercice 2017. De juin à septembre 2017, bioMérieux a réalisé un chiffre d'affaires de 540 millions d'euros, ce qui représente une croissance de 5,7 % en données publiées. En données comparables, retraitées des impacts des taux de change et des variations de périmètre, la croissance organique ressort même à 9,4 %.

Le groupe a expliqué ainsi cet écart important entre la croissance en données publiées et la croissance organique : « les effets de changes positifs accumulés au cours des 6 premiers mois de l'année ont été quasi intégralement compensés par les effets de change négatifs enregistrés durant ce 3e trimestre du fait du renforcement de l'euro face à plusieurs monnaies, dont notamment le dollar américain », a précisé le groupe bioMérieux International.


En ligne avec les objectifs

 

L'activité commerciale s'est traduite par une forte progression de la gamme de tests BioFire FilmArray, ainsi que des gammes de microbiologie Vitek et Bact/Alert, en particulier en Chine et aux États-Unis, ce qui explique des impacts défavorables au niveau des taux de change. Par ailleurs, le développement des applications industrielles des tests dans l'ensemble des régions du monde a également contribué à cette solide dynamique de croissance.

D'ailleurs, le chiffre d'affaires des neuf premiers mois de 2017 a augmenté de 10,8 %, à 1,67 milliard d'euros. La croissance organique des ventes ressort quant à elle à 10,7 %.

Selon Alexandre Mérieux, directeur général du groupe familial spécialisé dans la microbiologie et les diagnostics in vitro, bioMérieux se trouve actuellement sur une « trajectoire favorable à la réalisation de ses objectifs annuels ». Depuis août dernier, le groupe lyonnais compte en effet parvenir à une croissance organique comprise entre 9 et 10 %, et à un résultat opérationnel courant oscillant entre 330 et 345 millions d'euros.

Les dernières actualités