Au Royaume-Uni, l'économie accélère, tandis qu'en France, elle remonte doucement

UK

Plus durement touchée, l'économie britannique a rebondi grâce à une campagne de vaccination menée tambour battant et une réouverture plus rapide de l'activité, Son PIB au deuxième trimestre, bondit de 4,8%, contre 0,9% pour la France. Toutefois, ce rebond outre Manche ne permet pas encore à l'activité de revenir au niveau d'avant-crise.

Publié le 13-08-2021 par latribune.fr

Au premier abord, l'économie britannique remonte plus rapidement la pente que la France. Le produit intérieur brut (PIB) du pays a en effet fortement rebondi de 4,8% au deuxième trimestre, contre seulement +0,9% en France, l'économie ayant redémarré plus tôt outre Manche, selon le Bureau national de statistiques (ONS). Néanmoins, il n'a pas encore retrouvé son niveau d'avant-crise, puisqu'il est 4,4% inférieur à ce qu'il était fin 2019. La France de son côté se rapproche davantage de son niveau d'avant-crise, avec -3,3% par rapport au quatrième trimestre 2019.

Il faut dire que le Royaume-Uni a été plus durement touché par la pandémie que la France. Au plus fort de la crise, le pays a vu son PIB dégringoler de 19,5% contre 13,5% pour l'Hexagone. D'un point de vue sanitaire aussi, le Covid-19 a fait plus de 130.000 morts outre-Manche, contre 112.000 dans l'Hexagone, selon Santé Publique France.

Made with Flourish


Une longueur d'avance dans la vaccination

Néanmoins, face à l'hécatombe, les Britanniques ont réagi rapidement. Depuis le début de la campagne de vaccination, ils sont en avance sur l'Union européenne. L'UE a en effet attendu l'examen complet de l'Agence européenne du médicament avant d'autoriser les vaccins à circuler sur le territoire, alors que de l'autre côté de la Manche, les autorisations ont été délivrées en urgence. De plus, la Commission européenne a fait le choix de négocier avec les laboratoires pour que ceux-ci soient responsables juridiquement pour les effets secondaires

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités