Après #MeToo, place à #AppleToo

Après #MeToo, place à #AppleToo

Des employés d'Apple ont décidé de lancer un mouvement afin de dénoncer ce qui se passe au sein du groupe.

Publié le 25-08-2021 par Nolwenn Guengant

Le mouvement #MeToo a inspiré certains employés du groupe Apple qui ont décidé de lancer le mouvement #AppleToo et le site Internet associé. Leur objectif ? Collecter des témoignages d'employés ayant été ou étant actuellement victimes de harcèlement, de sexisme, de racisme et/ou de discrimination. Sur le site Internet du mouvement, on peut lire que la politique du secret adoptée par Apple est une « forteresse intimidante et opaque ». 


La fin de la culture du secret ?


Ainsi, une employée ou un employé Apple qui souhaite dénoncer sa situation (harcèlement, discrimination...) fait face à un « schéma d'isolation, de dégradation et de manipulation » expliquent les personnes à l'origine du mouvement #AppleToo. Et puisqu'en dépit des années qui passent, rien ne change, les employés du concurrent de Microsoft ont décidé d'agir mais différemment, espérant enfin être entendus, écoutés et soutenus. Parmi les soutiens du mouvement, citons Timnit Gebru, ancienne employée de Google qui avait évoqué publiquement le racisme et la discrimination dont elle avait été victime au sein du GAFA. Chez Apple, elle a aussi vécu des événements qu'elle qualifie de « choquants ». Elle est donc satisfaite de voir les choses bouger. Depuis la mise en ligne du site AppleToo, plusieurs employés ont partagé leurs mauvaises expériences. Sur Twitter, le compte @AppleLaborers est suivi par plus de 2 000 personnes.

 

Les dernières actualités