Après le confinement, la crise: les petits entrepreneurs retiennent leur souffle

Les coiffeurs testent les nouvelles mesures anti-coronavirus avant la réouverture des salons, le 9 mai 2020

Depuis le déconfinement, les dirigeants d'entreprise oscillent entre confiance dans l'avenir et survie. Dans certains secteurs, comme l'hôtellerie, c'est la roulette russe, particulièrement en France, première destination touristique mondiale victime de la baisse de fréquentation. Au niveau mondial, le FMI anticipe quant à lui une récession de 4,9% cette année.

Publié le 02-07-2020 par AFP

Au point mort ou ralenties, grevées et endettées, les petites et moyennes entreprises, parmi les plus touchées par la crise du coronavirus, se battent pour leur survie et retiennent leur souffle depuis le déconfinement entre risque de faillite et espoir de reprise.

Lire aussi : Crise: risque d'augmentation de 80% des faillites d'entreprises en France (OFCE)


Depuis les premières mesures pour endiguer l'épidémie qui ont paralysé l'activité mondiale, les gouvernements ont débloqué des milliards de dollars pour les aider à tenir. Colonnes vertébrales des économies, elles sont essentielles à la relance.

Mais alors que le FMI prévoit une reprise plus lente qu'espéré et une récession mondiale de 4,9% cette année, dans les hôtels, les commerces, les usines, c'est la roulette russe.

Lire aussi : Coronavirus : la plus terrible récession mondiale depuis 1929, selon le FMI


À Paris, Dacca, New York, Wiesbaden, les journalistes de l'AFP sont retournés voir des dirigeants d'entreprise rencontrés au pic de la crise en mars ou en avril. Ils parlaient alors de "super catastrophe économique". Aujourd'hui, certains sont sur le fil du rasoir, d'autres reprennent confiance.

Lire aussi : Avec le déconfinement, le moral des dirigeants rebondit


Voici leurs témoignages.

  • À Paris, hôtel au point mort

Le téléphone sonne encore dans le hall mais l'hôtel est désert. Fermé début mars, le Céleste, à deux pas de Montmartre, ne peut toujours pas rouvrir deux mois après le déconfinement en France, faute de

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités